Payez-vous-en! fit maurin en repoussant d’un revers de main son chapeau sur sa nuque

L’evenement derangeait singulierement ses calculs, les consequences de son action commencaient a lui apparaitre: Cuellar, qui aurait sans doute pardonne une trahison accomplie sans coup ferir, ne lui pardonnerait pas d’avoir ainsi fait tuer sottement ses soldats les plus braves. Le pauvre diable regarda piteusement celui entre les mains duquel il se trouvait, mais il ne repondit pas. le prefet, je le sais, recommandera de son cote au gouvernement. . –Brave homme! lui dit le chasseur, combien ca me couterait-il pour tuer une de ces jolies betes qui ressemblent a des canards sauvages? –Va sai pas! je n’en sais rien, repondit l’homme en regardant a peine le chasseur et en haussant les epaules. Maurin, avait repondu Pastoure, tu as vraiment un genie bien agreable. C’est dommage. Une bagatelle: trente mille cinq cents francs, mais je n’ai jamais vu les recus; et je crois que mon fils a pris le titre en empochant les trente mille cinq cents.

? –Ma soeur, repondit-il avec une certaine solennite, pourquoi douter de la puissance de Dieu? Esperez, vous dis-je. . Parbleu! Monsieur Olivier, repondit le ranchero dans la meme langue, quel mal y a-t-il a cela? –Ah! Vous voila, mes bons amis, dit-il avec un gai sourire en leur tendant la main; joyeux reveil pour moi, puisque je vous trouve a mes cotes.

Trois mois plus tard, a la veille de la distribution des prix, l’heureux exposant, leur maitre, apprenait par une indiscretion de journal qu’il avait obtenu, grace a eux, la grande medaille de 4,000 francs. Le narrateur feignit l’indignation: –Je reprends, monsieur Hanser, vous m’avez empeche de placer un mot spirituel. Mais vous savez, mon oncle, la haine qu’ils nous portent, a nous autres Espagnols. Attention! Il se prepare quelque chose, murmura don Jaime en s’adressant a ses amis. . Cela merite explication, gronda-t-il. Quand il rentra, un quart d’heure plus tard, la cage etait retrouvee, et il tenait par les pattes, pendus a son poing, la tete en bas, deux magnifiques canards assez semblables a ceux dont il avait dejeune quelques jours auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.