Quel proverbe? –celui-ci: entre la coupe et les levres, il y a place pour un malheur

On le croyait du moins; on ignorait que Maurin s’etait mis a la poursuite du porc blesse. Et de rire. Ce fut avec un tressaillement nerveux et un frisson de terreur que le vieillard attendit l’arrivee des deux hommes; cependant lorsqu’ils ne se trouverent plus qu’a quelques pas de lui, au lieu de leur permettre de l’interroger ce fut lui qui le premier prit la parole. . Au moment ou le cocher ou mayoral, americain du nord pur sang, apres etre parvenu, a force de jurons yankees entremeles de mauvais espagnol, a caser tant bien que mal ses voyageurs dans son vehicule a demi-disloque par les cahots de la route, prenait les renes pour partir, un galop de chevaux accompagne d’un cliquetis de sabres se fit entendre et une troupe de cavaliers revetus de costumes a peu pres militaires, mais en fort mauvais etat, fit halte devant le rancho. Le vieillard, bien qu’il affectat une certaine assurance, paraissait cependant assez inquiet. Ici, jugeant qu’il etait temps d’attaquer la question pour laquelle il etait venu, il s’arreta et, clignant de l’oeil: –Et puis. Oui, c’est vous, je vous reconnais, approchez. . Pastoure ne dit rien. Et moi, regardez-moi bien, quand je marche, j’en vaux mille! Demandez a qui vous voudrez! Mais si c’est pour la farce comme toujours, bonsoir la compagnie, Maurin retourne a ses affaires.

CHAPITRE XXI D’ou il appert qu’un pardessus d’ete est le vetement ridicule par excellence, et ou l’on verra comment le don Juan des bois, pour conquerir une femme du Var, s’assura la complicite d’une aigle des Alpes. Certes je le connais, repondit le president; depuis quelques jours seulement il est a moi, et deja il m’a rendu d’eminents services, il est Espagnol et se nomme don Antonio Cacerbar. . Et c’est de leur embarras que jouissait maintenant le _galegeaire_. –Je l’aimais aussi beaucoup, dit Bedarride. Sous l’immensite vide du hangar les moineaux batailleurs voletent, pepient. En effet, les pierres vigoureusement ebranlees sous les coups repetes des guerilleros commencaient a tomber au dehors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.