Les pins et les chataigniers d’ici, qui sont pour moi, seront contre toi et contre ton

Paul Doriaste est revenu la pour lui decouvrir les imperfections peu visibles, mais decevantes, qu’elle doit avoir. Je calcule que ce serait une mauvaise affaire pour toi, aux yeux de ta fiancee.

Maurin allait entrer dans une souriciere! Il se mit a rire tout bas. Inquiet, fantasque et irritable, il cherchait depuis quelque temps des motifs ridicules de facherie a sa mere, disant que cette vie d’oisivete finissait par l’exasperer, que c’etait honteux pour un jeune homme de son age, qu’il retournerait au regiment _pour sur_! Puis, c’etaient des scenes attendrissantes, des larmes, des pardons implores, des protestations d’amour filial suivis de longues caresses et de baisers pames sur la bouche. . Certes, ainsi armes, si ces hommes etaient doues d’un certain courage, il leur etait facile de faire face sans desavantage a un nombre d’ennemis meme considerable. . _ LA FAeNZA I Elle se faisait appeler, dans le monde de la haute noce, du nom italianisant de la Faenza, a cause de son teint qui semblait bruni par le soleil de Naples et de ses larges prunelles noires qui vous assassinaient, au coin des carrefours, comme des escopettes dans les fourres des Abruzzes. N’est-ce pas? reprit-il, d’autant plus horrible que don Melchior avait froidement calcule la mort de son pere, qu’il voulait par un parricide s’emparer de la fortune de sa soeur, fortune a laquelle il n’a aucun droit, et que le mariage prochain de dona Dolores lui enleve tout entiere, ou du moins il le croyait ainsi. Il a raison, Grondard, dit-il. Elle adopta pour coiffure les bandeaux plats et eut pour tout fard l’honnete poudre de riz.

Soit, dit Fernand en riant, va pour l’obscurite.

Merci, Messieurs, repondit le comte, bien que je sois aussi ignorant que vous des faits qui vont etre reveles, cependant, pour certaines raisons particulieres, j’ai la quasi-certitude que ce que je vais apprendre est d’une haute importance pour le bonheur de certaines personnes de ma famille. Il leur fit donner une patee abondante et declara au patron de l’hotel qu’il partirait le lendemain ou le surlendemain, emmenant ses precieux canards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.